Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Michaël Foessel

Un des philosophes les plus brillants de sa génération nous éclaire ici sur la sexualité après la révolution sexuelle de 1968, et la relation qu’elle entretient avec la passion en général. La passion ne s’oppose en réalité pas toujours à la raison : à la source de cette dernière, il y a toujours un désir de connaître, un désir qui est lui-même un élément passionnel. Comment ce constat peut éclairer notre analyse de la sexualité ? Nous sommes désormais beaucoup plus libres sexuellement. Mais nos sociétés n’ont jamais émis autant d’images de la sexualité qui influencent nos désirs, et norment nos attentes sexuelles. Faut-il pour autant affirmer que cette libération sexuelle est un échec ? Que nous sommes condamnés à être frustrés ? Pour Michaël Foessel, il faut considérer les aspects positifs : notre sexualité n’est plus liée à des traditions (ordre religieux), et la notion de consentement est aujourd’hui devenue centrale. Pour dépasser les injonctions de la société, il faut accepter de se laisser submerger, de ne pas tout contrôler…et donc de se laisser aller à la passion.