Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Patrick Pelloux

Conférence de Patrick Pelloux sur le thème de « Passion de vie et de survie »

La passion a parfois de mauvais revers. Patrick Pelloux, médecin urgentiste, n'a rien pu faire pour ses amis lors de l'attentat contre Charlie Hebdo. « Charlie, c'est la fin et le début de tout ». Au terme résilience, il préfère parler de renaissance « car on ne retrouve jamais sa vie initiale. Et il faut accepter de se faire aider. La blouse blanche n'est pas un gilet pare-balles contre les émotions. Ça ne protège pas » .

Quelque 7 millions de personnes ont été touchées de près ou de loin par les attentats. Au psycho-traumatisme individuel, s'ajoute celui de la Nation. « Il faut accepter la souffrance, il faut savoir tendre la main. Plus que les mots, la présence. Savoir garder le silence est pour moi le summum de la relation amicale ».

La contemplation, la musique, le théâtre, l'art en général et le sport font partie de la thérapie car « l'alcool et les stupéfiants sont de faux-amis et empêchent la cicatrisation ». Si l'homme n'est pas parfait, il ne faut cependant pas se tromper d'ennemis : « le plus important ce
sont les valeurs de la République et la laïcité qu'il nous faut protéger. C'est pourquoi, il nous faut bouger et pourquoi pas construire un nouveau siècle des Lumières. Demain sera mieux ! ».