Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Laurent Dissart, Dénes Hanai, Mathilde Lamothe, Viviane Delpech

Laurent Dissart, Dénes Hanai, Mathilde Lamothe, Viviane Delpech

« Histoire d'y croire... encore »

Voir l'image en grand

Croire en ses sources ne suffit pas ! Tel est le postulat sur lequel historiens, historiens de l'art et anthropologues s'entendent. Croiser ses sources permet de contextualiser et éviter de nombreux pièges. Pour l'anthropologue, « avoir un regard critique sur nos sources, quelles qu'elles soient, permet de partir d'un fait avéré pour émettre des hypothèses ». L'acte de restauration, d'une œuvre, d'un bâtiment, est un parti pris. « Restaurer c'est détruire pour recomposer un état, ce n'est pas une intervention neutre » précise l'historien de l'art.

Quant à l'historien, il lui faut naviguer entre mythe, légende ou véritable fait historique. La carapace du bon roi Henri en est une parfaite illustration. Si un inventaire de la cour d'Albret, en 1561-1562, fait bien état d'une carapace de tortue, celle-ci appartient probablement au cabinet de curiosités, très prisé à cette époque. « La chambre telle que nous la connaissons aujourd'hui, a été reconstituée en 1822. Drapeaux avec fleurs de lys, casque et lances de bois, tout ramène au passé guerrier du roi. Comme un parallèle avec César ». Entre légende et histoire, en quoi croire encore ?