Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Actualités

« La Mini est faite pour un tracé comme Pau ! »

Philippe Quirière

Garagiste, préparateur et pilote, le Palois Philippe Quirière va participer lors du Grand Prix Historique au crunch franco-anglais. Le grand retour des Mini classic sur le tracé palois s'annonce spectaculaire !

Présentez-nous ce défi franco-anglais du Grand Prix Historique ?
Philippe Quirière « Ce Mini battle, créé en 2011, va opposer des pilotes anglais et français, arbitré par quelques Autrichiens qui se mêleront à la lutte. Nous piloterons tous des Mini NK1, pré 1965, et nous serons sur le même pied d'égalité. » 

 

Pourquoi ce crunch ne se disputait plus ces dernières années ?
PQ « Il y a cinq ou six ans, il y avait eu sur le circuit de Pau un accrochage mémorable impliquant et endommageant plusieurs voitures en raison de la fougue et de l'indiscipline de certains pilotes. Depuis des mesures ont été prises pour éviter ce genre de situation. Lors des briefings, l'attention des pilotes chevronnés est attirée pour un meilleur respect des débutants. Cette année-là, en effet, un pilote chevronné avait pris des risques insensés pour doubler un débutant au virage des stands, ce qui avait provoqué un carambolage en cascade. Aujourd'hui, les pilotes les plus rapides ont interdiction de doubler dans des endroits dangereux et sensibles. »

 

Combien de Mini seront sur la grille de départ ?
PQ « Il y en aura une quinzaine. Cela peut paraître peu, mais pour une course de Mini ça ne l'est pas. Nous aurions pu être plus nombreux, mais comme certains disputent des championnats, il ne leur était pas possible de venir cette année. Toutefois, quinze Mini en piste ça promet beaucoup de spectacle, d'autant que les voitures sont très proches en terme de performances. Ça va donner ! »

 

Le fait que ces voitures soient proches, est-ce une source de motivation pour les pilotes ?
PQ « Effectivement, c'est même passionnant. On sait que les autres concurrents sont soumis à la même réglementation et qu'on va lutter avec eux à armes égales. Dans de telles conditions, c'est intéressant de voir qui tire au mieux son épingle du jeu. »

 

Faites-nous découvrir ces Mini ?
PQ « Ce sont des voitures extraordinaires, très bien conçues depuis leur origine. Elles sont équipées d'un moteur culbuté très performant et sont dotées d'un rapport poids-puissance  intéressant de 120 à 125 chevaux pour 620 kilos en moyenne. Elles sont fantastiques à piloter dans une position basse, un peu comme un karting. » 

 

Le circuit de Pau est-il adapté à ces voitures ?
PQ « Complètement car c'est un circuit très technique ! La Mini est faite pour un tracé comme Pau. Ici, elle peut damer le pion à des voitures plus puissantes. Pour ma part, il me tarde d'y être. J'espère que nous ne connaîtrons pas de problèmes, ni d'accrochage. Je vais essayer de faire du mieux possible en donnant du plaisir aux spectateurs ! »  

 

Est-ce facile de trouver des pièces de rechange pour de telles voitures de collection ?
PQ « On en trouve facilement parce que le championnat historique a pris énormément d'ampleur. Il y a beaucoup de préparateurs et de fabricants. Les pièces difficiles à trouver sont celles d'origine, mais pas celles de compétitions. »

 

Le match aller a lieu à Pau, y aura-t-il une rencontre retour ?
PQ « Effectivement, du 19 au 21 mai, nous allons disputer le match aller ici à Pau et la rencontre retour aura lieu à Brands Hatch, berceau de la Mini, en Angleterre. »

Retour aux actualités