Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Actualités

L'éditorial de Jean-François Bège : "De l'Atlantique à l'Oural"

Edito 1 de Jean-François Bège

Editorial de Jean-François Bège, samedi 23 novembre 2019, après la première journée des Rencontres Littéraires Les Idées mènent le Monde.

"L'avantage des mécaniques bien rodées, c'est qu'elles démarrent sans barguigner. A peine François Bayrou avait-il donné, pour la sixième année consécutive, le top départ de l'édition 2019 des Rencontres Littéraires Les Idées mènent le Monde que l'on atteignait le cœur de l'énigme. « En quoi croire encore ? », en effet, constitue le type même de la question aussi interrogative qu'interrogeante. Gare à celui qui répondrait trop vite, Hélène Carrère d'Encausse n'est pas tombée dans le piège. Guidée par le questionnement affuté de Jean Marziou, la Secrétaire perpétuelle de l'Académie Française a donné le meilleur d'elle-même en associant à la précision du récit historique et de la chute du communisme ses propres exercices philosophiques sur la Russie de toujours. Bel agiornamento, en somme, de la théorie des climats chère à Montesquieu. Quand un pays est immense et riche d'une histoire mouvementée, sa définition du mot démocratie peut-elle être identique à l'acception que nous lui donnons ? L'art de donner à comprendre..."

"Au passage, sans remords ni nostalgie, quelques considérations sur la noyade de l'idéologie totalitaire. Les fonctionnaires français envoyés pour moderniser l'Administration ont été utiles – le préfet Cabane en fit partie – mais ils n'ont pas eu l'influence des économistes libéraux américains dont la candeur feinte ou réelle s'accordait mieux au vaste brigandage qui se préparait. Mais la grande occasion manquée tient sans doute à la réticence des occidentaux, devant la « Maison commune » dont rêvait Gorbatchev et qui reprenait le songe gaullien d'une Europe allant de l'Atlantique à l'Oural. Aujourd'hui, l'Asie s'impose comme le cœur du monde. Les Etats-Unis et la Russie ont la chance, les premiers par la côte ouest et la seconde par l'Eurasie, de jouer dans une cour qui n'est déjà plus celle des Européens. Les habitués des Rencontres n'ont pas été surpris de trouver un singulier écho des propos d'Hélène Carrère d'Encausse dans l'analyse de Jean-Pierre Chevènement."

"Les tourbillons du raisonnement générant des affinités inattendues restent la marque de fabrique de l'événement. ll faut dire que celui qui fut successivement ministre de l'Industrie, de l'Intérieur et de la Défense reste le chantre des vieilles nations créatrices de liens - « pas de démocratie sans sentiment d'appartenance » - mais verrait bien aussi l'Europe aller de Brest à Vladivostock dans... deux cents ans ! Autre intelligence en butte au néo-conformisme, celle de Sylviane Agacinski, récemment interdite d'expression à l'Université de Bordeaux par le lobby LGBT. Son crime ? Dénoncer les dérives de la marchandisation du corps humain par la GPA, le clonage et l'application aux femmes de technologies d'origine vétérinaire. Interrogée par Benoît Lasserre de Sud Ouest, cette femme de gauche – elle est Mme Lionel Jospin à la ville – a su parler et convaincre à en croire les longs applaudissements ayant salué son intervention."

"Aujourd'hui samedi, le programme sera tellement dense que sur l'interrogation « En quoi croire encore ? » risque de se greffer une autre question : « Où donner de la tête ? »."

Jean-François Bège.

Retour aux actualités