Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Pau

Rencontres Littéraires

Les idées mènent le monde

Actualités

Découvrez la dernière exposition du Château de Pau !

Découvrez la dernière exposition du Château de Pau i

Cette exposition porte sur les richesses d’art dont la maison d’Albret hérita de celle de Foix, avec la couronne royale de Navarre (1484) dépourvue cependant de la quasi-totalité de ce royaume ibérique.

Dès 1464, en effet, Gaston IV de Foix-Béarn fixait à Pau « sa principale habitation ». À la tête de la dernière des principautés héritées du Moyen Âge, les maîtres des lieux enrichirent cet ensemble qui, au XVIe siècle, était conservé aux châteaux de Pau et de Nérac, leurs principales résidences, où il fit l’objet d’inventaires successifs. Celui de 1561-1562, qui compte plus de 1300 numéros, montre que les collections du roi de Navarre «rivalisaient en splendeur avec celles du roi de France».

Grands amateurs d’orfèvrerie, de bijoux et de livres, Henri d’Albret (1503-1555) et Marguerite d’Angoulême (1492-1549), soeur du roi François Ier, transmettent à leur fille Jeanne d’Albret (1528-1572) un patrimoine précieux dont celle-ci partage le goût avec son mari Antoine de Bourbon (1518-1562). Leurs enfants, Henri IV (1553-1610) et Catherine de Bourbon (1559-1604), seront à l’origine de la migration de nombreuses pièces de ce trésor dans les collections royales françaises et dans plusieurs grandes collections européennes au début du XVIIe siècle. Le transfert du cabinet de curiosités des rois de Navarre à Fontainebleau en 1602, pour remplacer celui des Valois, disparu pendant les guerres de Religion, porta un coup décisif à la conservation de cet ensemble in situ.

L’objectif de cette exposition est, sinon la reconstitution impossible d’un héritage artistique, du moins la présentation de beaux objets précieux s’y rattachant : ainsi le vase «en caillou du gave» du Musée du Louvre, la cuillère d’agate à manche en forme de satyre du Musée national de la Renaissance (château d’Écouen), le camée représentant le Christ soutenu par un ange du Tesoro dei Granduchi de Florence ou l’aiguière de cristal de roche du Musée du Louvre, présentés au château de Pau pour la première fois depuis le XVIe siècle.
Les pièces non retrouvées du cabinet des rois de Navarre seront évoquées par des oeuvres de qualité et de signalement très voisins qui, présentes dans d’autres collections princières (Lorraine, grand-duché de Toscane notamment), s’inscrivent dans la même démarche intellectuelle, artistique et politique, rivalisant souvent avec les grandes collections royales.

Cette exposition, ouverte au public pour le printemps, est présentée dans la continuité de l’achèvement récent des travaux de restauration de la cour d’honneur du château de Pau ; elle accompagnera également l’ouverture de nouvelles restaurations portant sur les jardins et inspirées de leur état Renaissance. Il s’agit donc d’un véritable projet palatial signant une phase importante de la remise en état du site.

Les oeuvres sont exposées dans les grandes salles du rez-de-chaussée (salle des Cent Couverts, salle des Officiers de service et anciennes cuisines) qui sont directement liées aux souvenirs historiques du monument à la période considérée.

Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais et le Musée national et domaine du château de Pau.

Retour aux actualités